Lindemann Law

Services de Séquestre & Art

Veuillez noter qu’en raison de la nature fortement réglementée des services de séquestre, LINDEMANNLAW n’effectue pas de séquestre d’instruments financiers, à l’exception des actions non cotées, et que les frais minimums pour ce service seront de CHF 15’000.

Qu’est-ce qu’un “séquestre”?

En tant que tiers de confiance, indépendant et fiable, le cabinet d’avocats suisse peut détenir temporairement des actifs pour deux autres parties lors d’une transaction.

Exemples:

  • une société est vendue et le vendeur veut être sûr qu’il recevra l’argent et l’acheteur qu’il recevra les actions. Un bien immobilier à l’étranger est vendu et les parties veulent s’assurer que la transition se déroule de manière ordonnée et que l’argent est versé.
  • Les actifs peuvent être n’importe quoi, y compris des contrats, des documents, des réclamations de garantie, des photos, des yachts, des logiciels.
  • Le cabinet d’avocats ne paiera l’argent que lorsque les conditions convenues par les deux parties seront remplies.
  • Le cabinet d’avocats agit en tant qu’agent fiduciaire et choisit généralement une banque pour effectuer le paiement.
  • L’avantage d’un cabinet d’avocats suisse peut être que le secret professionnel de la transaction est maintenu et que, par conséquent, toutes les enquêtes de diligence raisonnable et de blanchiment d’argent ont lieu au sein du cabinet et ne nécessitent pas l’intervention de la banque. Les mêmes directives strictes s’appliquent bien sûr, seul le cercle des initiés est limité.

Pourquoi choisir LINDEMANNLAW comme agent fiduciaire?

  •  Nous avons élaboré des accords-cadres spécifiques pour les conventions de séquestre et les avons examinés à la lumière de l’expérience.
  • Nous sommes un cabinet d’avocats suisse indépendant, ce qui profite à toutes les parties.
  • Les accords sont adaptés aux besoins et aux conditions individuelles des parties ou de leurs conseillers.
  • Cette procédure permet de gagner du temps et de réduire les coûts.
  • Les avoirs peuvent bien entendu être gérés sur le compte séquestre pendant cette période, pour laquelle nous travaillons au cas par cas avec des banques ou des consultants externes. Nous travaillons avec des banques de premier ordre en Suisse, au Liechtenstein et au Luxembourg, mais nous sommes également flexibles en ce qui concerne l’acceptation d’autres établissements au choix des parties.
  • Nous fournissons des informations transparentes et opportunes.
  • Nous pouvons conserver des contrats, des supports de données et d’autres objets physiques ou recommander un dépositaire – par exemple pour des œuvres d’art.

Dernières informations

Raphael Züger, avocat et notaire, rejoint notre équipe

Retrocessions: Trap for criminal liability in Switzerland

NZZ LINDEMANNLAW Retrozessionen

Contacter

Retour en haut