Lindemann Law

Au-delà du Brexit : comment les entreprises suisses bénéficient du nouvel accord de Berne sur les services financiers

Ces FAQ modifiées offrent une vue d’ensemble de l’Accord de Berne sur les services financiers, en soulignant ses implications pour les entreprises suisses au Royaume-Uni. LINDEMANNLAW peut fournir des conseils juridiques plus détaillés adaptés à vos besoins spécifiques.

1. Quel est le champ d’application de l’accord de Berne sur les services financiers entre la Suisse et le Royaume-Uni ?
L’accord de Berne sur les services financiers est une initiative unique au monde, qui ouvre les secteurs financiers de la Suisse et du Royaume-Uni l’un à l’autre, en mettant l’accent sur les relations bancaires entre la Suisse et le Royaume-Uni, les assurances, la gestion d’actifs et les infrastructures des marchés financiers. Il s’agit d’un contre-modèle à l’approche d’harmonisation et d’unification de l’UE, qui met l’accent sur la reconnaissance mutuelle du cadre juridique et de supervision de chaque pays. Cet accord est considéré comme une étape importante dans le maintien et le renforcement de la compétitivité internationale de la place financière suisse et renforcera les relations déjà florissantes entre le Royaume-Uni et la Suisse dans le domaine des services financiers. Il représente également un jalon politique après le Brexit, mettant en évidence la capacité du Royaume-Uni à forger des relations commerciales internationales nouvelles et pertinentes.

LINDEMANNLAW est prêt à vous aider à tirer parti de cet accord pour votre entreprise. Vous trouverez ci-dessous les conséquences de l’accord pour les principaux domaines d’intérêt de la Suisse.

 2. Qu’est-ce que cela signifie pour vous si vous êtes un gestionnaire de clientèle suisse dans une banque ?
L’accord permet aux institutions financières suisses d’offrir des services aux clients britanniques considérés comme des particuliers et des professionnels fortunés sans avoir à établir une présence physique significative au Royaume-Uni. Cet accord signifie que les banques suisses peuvent continuer à gérer les relations avec ces clients britanniques, même si l’étendue des services qu’elles peuvent offrir directement est limitée. Les chargés de relations des banques suisses peuvent ainsi maintenir et cultiver leur base de clientèle britannique, en tirant parti des dispositions de l’accord.

Bien que le concept de sollicitation inversée n’ait pas été explicitement abordé dans l’accord, celui-ci peut créer un environnement susceptible de réduire le recours à la sollicitation inversée. Par conséquent, l’accord de Berne sur les services financiers permet aux banques suisses de maintenir et de gérer plus efficacement leurs relations avec certains clients britanniques, ce qui représente une étape importante dans la facilitation des transactions de services financiers.

 3. Quel est l’impact de l’accord sur vous en tant qu’EAM ou gestionnaire de fonds commun de placement soumis à la FINMA ?
Pour les EAM régulés par la FINMA qui servent des clients privés ou institutionnels basés au Royaume-Uni, l’accord de Berne sur les services financiers offre de meilleures possibilités de servir des clients fortunés et professionnels au Royaume-Uni, y compris en matière de conseil en investissement et de gestion de portefeuille. L’accord réduit la nécessité d’une présence physique à grande échelle au Royaume-Uni, ce qui diminue les obstacles opérationnels. Cependant, il exige une adhésion stricte aux réglementations commerciales suisses et britanniques, garantissant ainsi une double conformité. Cela permet d’améliorer la gestion des relations avec les clients et les possibilités de croissance sur le marché britannique. La nature dynamique de l’accord laisse également entrevoir des possibilités d’expansion future dans des domaines tels que la finance durable et les services financiers numériques.

Dans le nouveau cadre établi par l’accord de Berne, les gestionnaires réglementés d’actifs collectifs verront leur position rester largement inchangée. L’accord se concentre principalement sur les services aux clients professionnels et aux clients privés fortunés disposant d’un patrimoine supérieur à 2 millions de livres, ce qui permet aux banques, aux maisons de titres, aux gestionnaires d’actifs collectifs, aux sociétés de gestion de fonds et aux gestionnaires d’actifs de servir ces clients directement et par-delà les frontières. Toutefois, pour le domaine de la gestion des investissements, qui comprend les fonds communs de placement, l’accord confirme en grande partie le statu quo existant. En effet, le marché de la gestion des investissements est déjà très international et le nouvel accord n’introduit pas de changements significatifs dans ce secteur.

LINDEMANNLAW offre plus d’informations si vous n’êtes pas sûr des conséquences pour vous, n’hésitez pas à nous contacter.

4. Qu’est-ce que cela signifie pour vous si vous êtes une compagnie d’assurance suisse réglementée par la FINMA ?
Si vous êtes une compagnie d’assurance réglementée par la FINMA, le nouvel accord de Berne entre la Suisse et le Royaume-Uni ne devrait pas modifier de manière significative vos activités actuelles. En effet, les assureurs suisses ont déjà la possibilité de mener des activités transfrontalières au Royaume-Uni, à condition que leur société mère dispose d’une succursale dans ce pays. Par conséquent, l’accord n’introduit pas de changement substantiel pour les compagnies d’assurance suisses en termes d’accès au marché ou de cadre réglementaire. Ce sont davantage les banques que les compagnies d’assurance qui se sont montrées intéressées par l’accord, car ces dernières disposaient déjà d’un certain degré d’accès et de flexibilité opérationnelle sur le marché britannique avant l’accord.

5. Comment pouvez-vous bénéficier du nouvel accord si vous n’êtes pas réglementé par la FINMA ?
Implications politiques et commerciales : L’accord a également des implications plus larges que le secteur financier. Il signifie une nouvelle marge de manœuvre en matière de commerce extérieur pour le Royaume-Uni après le Brexit, mettant en avant la capacité du pays à s’engager dans des accords commerciaux internationaux de manière indépendante. Cela peut avoir des avantages indirects pour les entreprises des deux pays, en améliorant l’accès global au marché et les liens économiques. L’accord est conçu pour améliorer la concurrence et offrir plus de choix aux consommateurs. Cet aspect peut bénéficier indirectement à diverses entreprises et secteurs en créant un environnement de marché plus dynamique et plus compétitif. L’accord permet aux entreprises suisses d’opérer au Royaume-Uni selon les règles suisses et vice versa, dans le respect de la souveraineté de chaque pays. Cela offre un certain niveau de facilité opérationnelle et de certitude pour les entreprises, car elles n’ont pas besoin de s’adapter dynamiquement aux réglementations de l’autre pays.

Dans le domaine des crypto-monnaies et de la blockchain, il peut y avoir de nouvelles opportunités. Si vous souhaitez en savoir plus, adressez-vous à l’un de nos experts.

6. Quelles sont les perspectives d’avenir et les caractéristiques supplémentaires de l’accord ?
L’accord est dynamique et prévoit des modifications futures dans des domaines tels que la finance durable et les services financiers numériques. Il marque le début d’une nouvelle ère pour les relations commerciales internationales du Royaume-Uni après le Brexit et démontre la capacité de la Suisse à adapter son secteur des services financiers de manière innovante. Le cadre de règlement des différends prévu par l’accord garantit une approche structurée pour résoudre les désaccords, soulignant la vision à long terme de cette collaboration.

LINDEMANNLAW se tient à votre disposition pour étudier l’impact de ces perspectives d’avenir sur vos stratégies commerciales.

Dernières informations

Réglementation des jetons de monnaie électronique dans le cadre du MiCAR

Se conformer aux règles suisses de la publicité événementielle: Un guide pour les sociétés cotées en bourse

Réglementation suisse des jeux d’argent : Mise à jour sur l’attribution des licences 2025

Compétences connexes

Retour en haut