Lindemann Law

Comment les individus peuvent-ils être retirés de la liste des sanctions américaines ?

En janvier 2024, plus de 2 000 personnes physiques et morales russes auront été inscrites sur la liste des sanctions américaines en raison des mesures prises par les États-Unis dans le cadre de la situation en Ukraine. Un certain nombre de personnes ont déjà été retirées avec succès des listes de sanctions de l’UE, de la Suisse et des États-Unis. Si vous envisagez de demander le réexamen de votre inscription sur la liste des sanctions américaines, les informations suivantes vous seront utiles :

1. Quel est l’objectif principal de la politique américaine en matière de sanctions économiques ? Quand des personnes peuvent-elles être retirées de la liste des sanctions (la “liste des ressortissants spécialement désignés” ou liste SDN) ?
Les sanctions imposées par les États-Unis à une personne ou à une entité ont pour but de l’obliger à modifier son comportement. Il peut s’agir de petites mesures, telles que montrer qu’elles ne sont plus impliquées dans un secteur ou qu’elles ne travaillent plus pour un gouvernement donné. Il peut aussi s’agir de mesures beaucoup plus extrêmes, comme quitter son emploi, s’installer dans un autre pays, adopter des procédures d’audit vérifiables, renoncer à la propriété d’une entreprise ou démontrer d’une autre manière que la raison d’être d’une désignation de sanction ne s’applique plus.

Les sanctions économiques se distinguent des poursuites pénales car l’objectif n’est pas de “punir” la personne sanctionnée, mais de l’obliger à adhérer aux objectifs de la politique américaine.  En outre, le gouvernement américain dispose d’une procédure administrative pour déterminer si des personnes ou des entités doivent être retirées de la liste SDN, et il examine chaque cas séparément en fonction de ses mérites. Par conséquent, si une personne sanctionnée peut démontrer que la base de sa désignation SDN ne s’applique plus, son nom pourrait être retiré de la liste des sanctions américaines et sa vie pourrait reprendre son cours normal. Les cas réussis de levée des sanctions américaines concernent souvent des hommes d’affaires qui ne soutiennent pas ou plus certaines activités gouvernementales, ainsi que des membres de leur famille ou des contacts connus qui ne soutiennent pas ou plus les acteurs sanctionnés.

2. Les cabinets juridiques sont-ils autorisés à représenter des clients SDN ?
Les cabinets d’avocats américains peuvent légalement représenter des clients SDN dans certains cas. Le droit à une représentation juridique pour les clients sanctionnés est inscrit dans la Constitution américaine. Le gouvernement américain ne peut donc pas vous empêcher d’exercer votre droit à un avocat.  Toutefois, les cabinets d’avocats américains ne peuvent exercer que certaines activités au nom d’une personne sanctionnée.  En général, les avocats peuvent représenter tout client SDN dont la vie, la liberté ou les biens sont menacés aux États-Unis, ou pour obtenir une assistance juridique en vue d’être retiré de la liste SDN, ou pour se conformer aux sanctions américaines et obtenir d’autres conseils juridiques connexes.

3. Quelle est la procédure à suivre pour être retiré de la liste des sanctions américaines ?
La première étape de la procédure de retrait de la liste des sanctions consiste à soumettre une demande de réexamen administratif à l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor des États-Unis.  L’OFAC est l’agence du Trésor chargée de l’administration des sanctions économiques américaines.  L’OFAC est également chargé d’examiner les demandes de réexamen de la liste SDN et de retrait de cette liste.  La procédure de demande de l’OFAC commence généralement par l’envoi de plusieurs questionnaires à un SDN afin d’obtenir davantage d’informations avant de prendre une décision.  Si l’OFAC ne prend pas de décision dans un délai raisonnable – ou si l’OFAC rejette la demande – notre expérience montre que cela peut aider les SDN à intenter ou à menacer d’intenter une action en justice devant un tribunal américain pour contester leur désignation SDN et augmenter leurs chances d’être retirés de la liste.

 4. Combien de temps faut-il pour être retiré de la liste des sanctions américaines ?
Il n’y a pas deux cas identiques, mais en général, le délai de retrait de la liste des sanctions américaines peut aller jusqu’à un an avant de conclure qu’une personne devrait être retirée de la liste SDN.  Certains cas peuvent durer plus longtemps, en fonction des faits ou des circonstances sous-jacentes. Néanmoins, la durée de la procédure administrative dépend souvent de la volonté de la personne sanctionnée de démontrer que la raison pour laquelle elle a été désignée n’est plus applicable en raison d’un changement de comportement ou de l’adoption de mesures correctives.

5. Quels sont les précédents réussis ?

États-Unis

  1. Anatoly Karachinskiy
    Premier ressortissant russe à être retiré de la liste SDN des États-Unis suite à la guerre russe en Ukraine le 19 mai 2023
    Lien de l’article
  2. Andrey Golikov
    Office of Foreign Assets Control
    Communiqué de presse lien
  3. Elena Titova
    Finews.ch
    Lien de l’article
  4. Natalya Alymova
    Global Sanctions
    Lien de l’article
  5. Paul Goldfinch
    Global Sanctions
    Lien de l’article

UE

  1. Saodat Narzieva
    The Guardian
    Lien de l’article
  2. Olga Ayziman
    Journal officiel de l’Union européenne
    Lien vers l’annonce
  3. Dmitry Ovsyannikov
    Cour de justice de l’UE
    Dispositif de la décision de la CJCE lien
  4. Grigory Berezkin
    Reuters
    Lien de l’article
  5. Alexander Shulgin
    Financial Times
    Lien de l’article
  6. Georgy Shuvaev(deceased 2022)
    Reuters
    Lien de l’article

6. Quels sont les avantages d’un retrait de la liste SDN ?
Le principal avantage de la suppression de la liste SDN est que tous les actifs de l’ancien SDN sont dégelés et redeviennent libres. L’ancien SDN peut disposer de tous ses biens. Les comptes bancaires, en particulier, seront débloqués. En outre, les actifs des sociétés contrôlées par l’ancienne personne désignée ne sont pas gelés et peuvent être utilisés pour mener des activités commerciales.

7. Pourquoi LINDEMANNLAW ? 

  • LINDEMANNLAW a l’expérience des retraits des listes de sanctions de l’UE, de la Suisse et des États-Unis, car nous employons des avocats de l’UE, de la Suisse et des États-Unis.
  • Nous avons dans notre équipe des avocats russophones qui travaillent sur des affaires de levée de sanctions et qui travaillent avec des clients russophones depuis plus de 12 ans.
  • Nous coordonnons les retraits simultanés des listes de sanctions de l’UE, de la Suisse et des États-Unis et assurons la représentation juridique des personnes sanctionné
  • Nous disposons d’une équipe spécialisée dans les litiges.
  • En plus de l’expertise de notre équipe, LINDEMANNLAW utilise une technologie d’intelligence artificielle sur mesure, des ressources Internet et des bases de données de renseignements mondiales qui aident à vérifier que les motifs des sanctions n’ont pas de base factuelle ou ont été évalués de manière inexacte. 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter et nous serons heureux de vous aider.

Dernières informations

Comment les particuliers peuvent-ils être retirés de la liste des sanctions suisses ?

Comment les particuliers peuvent-ils être retirés de la liste des sanctions de l’UE ?

Conformité aux sanctions internationales à 360° – Les meilleures pratiques

Compétences connexes

Retour en haut